Vers un doublement du plafond du Livret A

Alors que le Livret A représente la solution d’épargne plébiscitée par les français, le Président fraîchement élu, François Hollande, envisage de doubler son plafond de dépôt. Aujourd’hui établi à 15 300 €, il pourrait ainsi atteindre 30 600 €. Ce qui correspondrait à une réserve d’argent estimée entre quinze et vingt milliards d’euros, dont l’utilisation bénéficierait notamment à la construction de logements sociaux et à l’industrie. Annoncée dans le programme du candidat socialiste lors de la campagne présidentielle, cette mesure devrait être adoptée par décret et voir le jour rapidement, avant d’être suivie par le doublement d’un autre livret d’épargne, le Livret de développement durable (LDD).

Le Livret A, le produit phare de l’épargne française

Avec un plafond de dépôt à 15 300 €, et un taux de rémunération fixé par l’État, le Livret A est la solution d’épargne privilégiée des ménages français. Ces derniers ont en effet la possibilité de se constituer une épargne sûre pour faire face aux aléas du quotidien, ou pour prévoir plus sereinement l’avenir.

Avec une collecte nette positive (total des dépôts supérieur aux retraits) en mars dernier, atteignant la somme de  1,28 milliards d’euros, soit un encours de 224 milliards d’euros, le Livret A continue d’obtenir les faveurs des français. A titre de comparaison, l’encours s’élevait à 216,9 milliards d’euros fin 2011, et à 195,3 milliards d’euros fin 2010.

Aussi, en dépit de la crise économique et financière qui sévit actuellement, le Livret A progresse et affiche de bons résultats. A tel point que le nouveau Président, François Hollande, compte tirer profit de ce succès pour financer son projet relatif aux logements sociaux. Le plafond devrait ainsi doubler prochainement, pour passer à 30 600 €.

Décollecte pour le LDD et l’assurance-vie

Si le Livret A poursuit sa progression, deux autres produits phares de l’épargne française connaissent quant à eux une période moins faste, et sont quelque peu délaissés des épargnants : l’assurance-vie et le livret de développement durable (LDD).

Ainsi, longtemps appréciée des français, l’assurance-vie subit une décollecte depuis plusieurs mois (1,2 milliards d’euros en mars 2012). Les épargnants n’hésitent plus à retirer les fonds qu’ils avaient placés afin d’assurer leur avenir et celui de leurs proches. Cette décollecte est en partie due au désir des ménages de disposer de produits d’épargne sûrs et attractifs, à l’image du Livret A.

Quant au LDD, s’il est souvent associé au Livret A et souscrit à ce titre en complément, il accuse lui aussi une décollecte en mars, avec des retraits supérieurs aux dépôts, à hauteur de dix millions d’euros. Le président Hollande envisage cependant de doubler également son plafond, pour le porter à 12 000 €.

Toutefois, si l’encours du LDD est resté à 71 milliards, il n’en demeure pas moins qu’ajouté à celui du Livret A, la progression affichée pour ces deux produits d’épargne est de 8,24 milliards d’euros pour le premier trimestre 2012.

Fort de ces données positives concernant l’épargne des français, laquelle représente 16,8 % de leurs revenus, le Président élu devrait mettre en place les premières mesures de son mandat, et ce dans les  semaines suivant sa prise de fonction.

Comments are closed.